15 juillet 2024
câblage électrique souterrain

Le guide ultime pour maîtriser le câblage électrique souterrain

Le câblage électrique souterrain est une méthode utilisée dans de nombreux projets d’installation électrique, aussi bien résidentiels que commerciaux. Il permet de dissimuler les fils et câbles électriques sous la terre, évitant ainsi les problèmes esthétiques et sécuritaires liés aux câbles aériens. Dans cet article, nous vous proposons un guide complet pour comprendre et maîtriser cette technique.

Sommaire

Les avantages du câblage électrique souterrain

Le câblage électrique souterrain présente plusieurs avantages comparé aux installations aériennes :

  • Il est moins exposé aux intempéries (tempêtes, neige, pluie) et donc moins sujet aux pannes et accidents.
  • Son impact sur l’environnement visuel est minimal, ce qui en fait une option privilégiée pour les zones résidentielles ou sensibles du point de vue paysager.
  • Il offre une meilleure protection contre les actes de vandalisme et les tentatives de vol de cuivre.

Les différents types de câbles électriques souterrains

Il existe deux grandes catégories de câbles électriques souterrains :

  1. Les câbles enterrés directement : ces câbles sont spécialement conçus pour être enfouis directement dans le sol, sans nécessiter de conduits de protection. Ils sont généralement constitués d’une gaine isolante et étanche en polyéthylène réticulé (XLPE) ou en élastomère thermoplastique (EPR).
  2. Les câbles installés dans des conduits : ces câbles sont placés à l’intérieur de tubes en plastique rigide (PVC, PEHD) ou métalliques (acier galvanisé, aluminium) qui les protègent contre les chocs mécaniques et les infiltrations d’eau. Cette solution est souvent privilégiée pour les installations de grande puissance ou les projets nécessitant une maintenance facile et rapide.

Le dimensionnement et la sélection des câbles électriques souterrains

Pour choisir le câble adapté à votre projet, vous devez prendre en compte plusieurs critères :

  • La puissance électrique requise par les équipements qui seront raccordés au réseau souterrain
  • La distance entre les points de raccordement et le tableau électrique
  • La nature du sol (rocheux, humide, sablonneux…)
  • La présence éventuelle d’autres infrastructures enterrées (canalisations d’eau, de gaz, réseaux de télécommunication…)
  • Les réglementations et normes en vigueur, notamment la norme électrique NF C 15-100, qui fixe les règles de conception, de réalisation et de vérification des installations électriques basse tension en France.

Il est recommandé de consulter un professionnel expérimenté ou de se référer à un guide de l’installation électrique pour déterminer le type et la section des câbles à utiliser.

Les techniques de pose des câbles électriques souterrains

La mise en œuvre d’un réseau électrique souterrain nécessite des compétences spécifiques et une bonne connaissance des différentes étapes du processus :

  • La préparation du terrain : selon la configuration du site, il peut être nécessaire de réaliser des travaux de terrassement, de drainage ou de stabilisation du sol avant de procéder à la pose des câbles.
  • L’installation des conduits : si vous optez pour des câbles protégés par des tubes, vous devrez creuser des tranchées pour y placer les conduits. La profondeur minimale de la tranchée varie en fonction de la nature du sol et des réglementations locales, mais elle est généralement comprise entre 60 cm et 1 mètre. Les conduits doivent être installés de manière continue et bien alignés, avec des raccords étanches aux points de jonction.
  • Le tirage des câbles : une fois les conduits en place, vous pouvez procéder au tirage des câbles électriques. Cette opération doit être réalisée avec soin pour éviter d’endommager les fils et leurs gaines isolantes. Utilisez des outils adaptés (treuils, aiguilles de tirage, lubrifiants) et respectez les rayons de courbure recommandés par les fabricants.
  • Les raccordements électriques : les extrémités des câbles doivent être raccordées aux équipements concernés (tableau électrique, prises, éclairage…) en respectant les schémas électriques et les règles de l’art. Les connexions doivent être étanches et bien isolées pour garantir la sécurité et la durabilité de l’installation.
  • Le remblayage et la signalisation : une fois les câbles posés et raccordés, il faut remplir les tranchées avec du sable ou un autre matériau compatible, en veillant à ne pas abîmer les conduits ni comprimer les câbles. Il est également indispensable de prévoir des dispositifs de signalisation (plaques de repérage, rubans avertisseurs) pour informer les autres intervenants de la présence du réseau souterrain.

Maintenance et dépannage des réseaux électriques souterrains

En cas de problème sur votre installation électrique souterraine, il est essentiel de connaître les techniques de diagnostic et de réparation adaptées à ce type de réseau :

  • Les systèmes de localisation de défauts par impulsions électromagnétiques ou ultrasonores permettent de détecter la position exacte d’une coupure ou d’un court-circuit dans un câble enterré.
  • Les méthodes de réparation varient selon le type de câble et la nature du défaut : épissure, injection de résine, remplacement d’un tronçon…
  • La maintenance préventive (contrôles visuels, tests d’isolement, mesure de la résistance des conducteurs) est indispensable pour assurer la pérennité et la sécurité de votre installation.

Pour en savoir plus sur les techniques de câblage électrique souterrain et bénéficier de conseils pratiques, n’hésitez pas à consulter des guides pour électriciens, des wikis spécialisés ou à suivre des formations dédiées. Il est recommandé de faire appel à des professionnels qualifiés pour la conception, l’installation et la maintenance du câblage électrique souterrain, car cela implique des compétences techniques spécifiques pour assurer la sécurité et la fiabilité des installations électriques.