17 juin 2024
Comment installer du béton désactivé autour de sa piscine : Guide 2024

Comment installer du béton désactivé autour de sa piscine

Choisir le béton désactivé pour l’aménagement extérieur de la zone entourant la piscine présente des avantages esthétiques et pratiques non négligeables. Doté d’une texture granuleuse unique et d’une résistance significative aux diverses conditions climatiques, ce matériau propose également une antidérapance essentielle au bord d’une piscine. Dans ce guide de 2024, nous vous dévoilons les étapes clés et les astuces pour réussir l’installation de votre revêtement en béton désactivé.

Sommaire

Préparation du site pour le béton désactivé

La première étape cruciale consiste à préparer adéquatement le sol avant de couler le béton. Cette préparation détermine la longévité et l’esthétisme du béton autour de votre piscine. Voici les étapes à suivre :

Délimitation de la zone : Il est essentiel de définir précisément la surface à recouvrir. Utilisez des piquets et de la corde pour marquer les contours.

Excavation : Enlevez environ 15 à 20 cm de terre sur toute la surface délimitée. Cette profondeur assure une bonne assise du béton.

Compactage du sol : Compactez fermement le sol excavé pour éviter les affaissements futurs. Un sol bien compacté assure également une meilleure adhérence du béton.

À travers ces années à œuvrer dans le BTP et la maçonnerie, nous avons appris que négliger la préparation du sol est l’une des erreurs les plus courantes, mais aussi les plus préjudiciables à la qualité finale du béton désactivé.

Le choix du béton et de l’agrégat

La sélection du béton et de l’agrégat dépend de vos préférences esthétiques et des contraintes techniques du site. Le béton désactivé se distingue par l’ajout d’agrégats visibles, tels que gravier, pierre, marbre, qui déterminent son aspect final.

Choix du béton : Optez pour un béton adapté à l’usage extérieur, capable de résister aux gelées, à la chaleur et aux produits chimiques de piscine.

Choix de l’agrégat : La dimension, la couleur, et le type d’agrégat influencent l’apparence et la texture du revêtement. Considérez l’environnement de votre piscine pour faire le choix juste.

Nous recommandons l’incorporation d’additifs retardateurs lors du mélange pour ajuster le temps de prise du béton, facilitant ainsi le lavage superficiel de l’agrégat.

 

Le coulage et la finition du béton désactivé

La phase de coulage du béton est délicate et nécessite attention et précision pour éviter les défauts. Après avoir préparé le mélange béton/agrégat, suivez ces étapes :

Coulage du béton : Versez le béton sur la surface préparée et étalez-le uniformément à l’aide de râteaux et de taloches. La hauteur recommandée varie entre 5 et 7 cm.

Lissage : Lissez la surface à l’aide d’une règle métallique et vérifiez l’uniformité à l’aide d’un niveau.

Lavage superficiel : La spécificité du béton désactivé réside dans le lavage de sa couche superficielle. Utilisez un jet d’eau puissant, mais contrôlé, pour révéler l’agrégat en surface avant la prise complète.

Fort de notre expérience, nous soulignons l’important de réaliser le lavage superficiel dans un timing précis : ni trop tôt, pour ne pas enlever trop de mortier, ni trop tard, pour éviter qu’il soit trop dur et difficile à travailler.

Entretien et protection du béton désactivé

Un entretien adéquat garantit la pérennité et l’esthétisme de votre béton désactivé autour de la piscine. Adoptez les bonnes pratiques suivantes pour maintenir son apparence :

Nettoyage régulier : Utilisez un nettoyeur à haute pression pour retirer la saleté, les mousses ou les taches d’huile qui peuvent s’accumuler sur le béton désactivé.

Application de produit hydrofuge : L’hydrofugation protège le béton des infiltrations d’eau et contribue à la conservation de son aspect d’origine. Nous conseillons d’appliquer un produit hydrofuge tous les deux à trois ans.

Dans nos 25 ans d’expérience, nous avons constaté que le respect de ces étapes d’entretien minimal garantit une durabilité et une esthétique satisfaisantes du béton désactivé, notamment dans un environnement exposé à l’humidité et aux agents chimiques.